Poster un commentaire

Les Barbares expliqués par Bruno DUMEZIL

DUMEZIL, les Barbares expliqués à mon fils (Ed. Seuil, 2010)

Bruno DUMEZIL a publié, en 2010, les Barbares expliqués à mon fils (Ed. Seuil). C’est un privilège que d’apprendre, grâce à cet ouvrage, ce qui fait un « barbare ». Et le jeu de « questions/réponses » entre l’auteur et son « fils » rend cette lecture très agréable!

Voici quelques extraits intéressants :

 » – les Romains se considèrent pourtant meilleurs que les Barbares

– Dans l’ensemble, les Romains ont adopté le point de vue des Grecs : celui qui ne parle pas une langue « civilisée » n’est qu’un sauvage. Mais l’Empire romain s’est aussi construit sur la diffusion du droit écrit. Est donc tenue pour Barbare toute personne qui n’obéit pas aux lois de Rome. […] Cependant, il y a aussi des Romains qui pensent que les Barbares, quoique inférieurs sur le plan de la culture, sont supérieurs sur le plan de la morale. […] Enfin, il ne faut pas oublier qu’à partir du IVè siècle, l’Empire se convertit au christianisme. Or, les chrétiens considèrent que le Christ est venu pour sauver tous les hommes, et pas seulement les Romains. Certains évêques partent chez les Barbares pour tenter de les convertir.Bref, il n’existe pas de point de vue unique chez les Romains, même si le mot « Barbare » garde une consonance globalement négative.

Et les Barbares, que pensent-ils de tout cela?

– Pour notre malheur, les Barbares ne maîtrisent pas l’usage de l’écrit. Ils ne nous ont laissé aucun texte sur leur conception du monde. « 

***

 » – Naturellement, les Barbares établis sur le sol romain prennent des habitudes de vie romaines. Par exemple, ils incinèrent plus leurs morts, mais les enterrent, comme le font beaucoup d’habitants des provinces romaines depuis le IIIè siècle. […] Dès lors, dans les régions où l’Empire a installé beaucoup de Barbares, on observe un phénomène curieux : les Romains qui vivent près des communautés de lètes ou de déditices se mettent à imiter certaines coutumes de leurs nouveaux voisins, notamment en matière d’habillement ou d’agriculture.

– Il y a donc une « barbarisation » des Romains comme il y a une romanisation des Barbares ?

– C’est cela. Les historiens appellent ce phénomène une acculturation réciproque. « 

***

 » – En s’en donnant les moyens, Rome serait ainsi capable d’écraser totalement les Barbares qui arrivent. Mais la guerre coûte cher, l’économie va mal, les empereurs craignent encore les usurpations… Bref, accueillir les Barbares leur revient moins cher, financièrement et politiquement, qu’essayer de les repousser. […] L’empire invente donc un nouveau statut, celui de Barbares « fédérés ». Littéralement, cela veut dire qu’un peuple a signé un traité (foedus en latin » avec l’Empire. Par ce texte, les Barbares promettent de servir Rome dans toutes les guerres. En échange, ils reçoivent des terres dans une province pour s’y établir. Les premiers à recevoir ce statut sont les Wisigoths, des Barbares d’Orient qui passent le Danube en 376. Ils obtiennent de l’empereur Valens des terres dans le Nord de la Grèce.  » 

 » – Au milieu du IVè siècle, plusieurs groupes de Barbares se convertissent toutefois à la religion chrétienne. Le phénomène est facile à expliquer : l’Empire romain est devenu chrétien depuis les années 320 et les Barbares absorbent rapidement tous les éléments de la culture romaine. […] Le problème, c’est que, dans ces années-là, les princes qui règnent sur Rome sont tous des hérétiques [NDR : des ariens] […] Vers l’an 500, à l’exception des Francs et des Anglo-Saxons qui demeurent païens, la quasi-totalité  des Barbares d’Europe sont convertis à l’arianisme. Ce passage massif à l’hérésire commence toutefois à leur poser quelques problèmes dans leurs relations avec les Romains. […] A partir du moment où ils deviennent catholiques, les différents peuples ne sont plus jamais qualifiés de « barbares ». « 

Pour en connaître plus encore, 8€ suffisent pour acquérir cet ouvrage!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s