Poster un commentaire

El Parque arqueológico de Recópolis (Castilla-La-Mancha)

Localisation de Recopólis, Castilla-la-Mancha, Espagne (image issu de Mappy)

La ville de Recópolis fut fondée par le roi Leovigild en 578 en l’honneur de son fils Reccared. Il s’agit d’une ville construite ex-nihilo, sur un lieu stratégique permettant de dominer la vallée et le fleuve (navigable à l’époque). Organisée selon le plan orthogonal romain classique, avec cardo et decumanus, elle se compose de deux quartiers principaux : la ville et ses ateliers artisanaux d’une part et le complexe palatin, avec son palais et sa basilique de l’autre.

le Centre d'Interprétation

le Centre d’Interprétation (photo : E. PAPEREUX)

Le Centre d’Interprétation, construit en 2005, permet d’interpréter et comprendre tout ce que les restes archéologiques apporteront à la visite. Ne présentant pas d’objets originaux (ceux-ci sont conservés au Musée archéologique de Guadalajara), il aide le visiteur, par le biais de reconstitutions, à se faire une idée de ce qu’était la Recopólis wisigothique.

Il se compose de plusieurs pôles :

  • la première salle parle plus généralement du Parc dans son ensemble, à travers une chronologie de la région (« la larga duración de la Historia »), une présentation des principes archéologiques tels que la stratigraphie ou la différence entre les fouilles et le travail post-fouilles (la arqueología) et un troisième pan de mur développe le concept de « parc archéologique » et les fouilles qui y ont eu lieu.
  • la seconde salle se divise elle aussi en plusieurs points : le Royaume wisigothique de Tolède, l’époque andalouse et la société féodale, marquant alors les trois époques marquantes d’occupation du territoire (de sa fondation en 578 à son abandon au XIVème siècle).
Intérieur du Centre d'Interprétation

Intérieur du Centre d’Interprétation (photo : E. PAPEREUX)

Ainsi, le Centre d’Interprétation offre, de manière interactive et didactique, les dernières connaissances scientifiques issues des recherches et et des fouilles et ce pour un large type de public.

Des guides proposent des visites guidées des vestiges archéologiques mais aussi du Château andalou de Zorita.

Celui-ci est ouvert toute l’année. Le tarif n’y est pas conséquent : 2 à 4 euro. Y est proposer un large choix de souvenirs. Comme toujours, plus d’informations sont disponibles sur le site internet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s